L’horloge tourne : prenez le temps, de prendre le temps !

Dans ce monde moderne, aller toujours plus loin, toujours plus vite est devenu une normalité sans fin. Le système économique et écologique, a atteint son paroxysme. Il est grand temps de revoir nos modes de vie ! Il en va de notre survie à tous.

De nos jours, les individus se ruent dans les métros, dans les grandes surfaces et les centres commerciaux. Ils cumulent les tablettes, les ordinateurs et autres smartphones… L’accumulation en quête du toujours plus. Dans quel but?

Repensez à nos aïeuls qui n’avaient pas toutes ces technologies à portée de mains. Ils profitaient vraiment de la vie et de l’instant présent !

Prendre le temps ! Remettre les choses à leur place. Qu’est-ce qui est essentiel dans ma vie?

Bien entendu, autant de vérités, que d’individus sur Terre. Nous sommes tous différents. Et ce qui sera essentiel pour moi, le sera peut-être aussi pour vous, mais pas forcément.

Posons-nous, calmement, et apprenons un instant à ne rien faire. A laisser venir les pensées, quelles soient positives ou négatives. Remettons de l’ordre dans nos têtes et dans nos vies.

Passer du temps à la maison, passer du temps en famille, avec les amis, échanger, partager, être solidaires. Il faut repenser nos vies. C’est avec peu, que nous profitons de tout. Se libérer du superflu, pour retourner à l’essentiel. Une promesse de sobriété Heureuse !

Retourner à l’essentiel, une promesse de sobriété Heureuse!

Pierre Rabhi, le dit si bien : on perd sa vie à essayer de la gagner !

Et si vous vous posiez quelques minutes, en faisant le tour de ce que vous coûterait votre ‘Essentiel’ à vous. Logement, charges du logement, assurances minimales nécessaires, alimentation, quelques vêtements et produits d’hygiènes…et après ? De quoi avez-vous besoin dans votre existence pour vivre sur Terre et être Heureux?

La simplicité peut être réduite à 2 étapes : identifier l’essentiel, éliminer le reste !

(Léo Barbauta)

Nous vivons une utopie des temps modernes, nous devons travailler plus, pour gagner plus, car la société nous créé des besoins dont nous n’avons pas besoin… Travailler plus, pour avoir une plus grande maison, une plus grande voiture, plus de vêtements, de produits de luxe, de babioles éphémères. Après tout, qu’est-ce qu’il restera de tout cela à la fin de votre vie? Les souvenirs ne se construisent pas sur du matérialisme et de la sur-consommation. L’ argent ne fait pas le bonheur mais il peut y contribuer. Il peut rendre un peu plus confortable notre quotidien, quand il est utilisé à juste dose et non dilapidé à foison. Les souvenirs se construisent sur du temps passé et partagé avec votre famille, vos enfants, vos amis, vos compagnons de vie, dans des lieux magnifiques et magnifiés…

Le paraître c’est l’être qui part.

(Luc-Marie ELISSALDE – Coaching pour réussir)

Aimons-nous, nous-même. Cessons de vouloir plaire aux autres. Aimons la vie. Cessons d’attendre qu’elle nous donne toujours plus. Aimons l’instant présent, il nous offre ce qu’il a de plus précieux.

Je vous invite à essayer d’arrêter de perdre du temps, à essayer d’en gagner ! Oui, ce n’est pas en multipliant les activités, en essayant de faire un maximum de choses, que l’on profite de la vie et de tous les instants qu’ elle nous offre. Le remplissage de notre emploi du temps, s’il est choisit, est une forme de fuite. Que fuyez-vous? Je vous invite à y réfléchir. Nous pouvons fuir toutes sortes de choses : notre travail, notre foyer, nos différentes problématiques, notre vie, et même …nous-même…!

Prenez le temps de rêver, de flâner, d’admirer, de sentir, d’écouter… Prenez du temps pour vous… Prenez soin de vous. Car personne ne le fera à votre place et c’est une chose que vous ne regretterez jamais !

Sur le chemin d’une sobriété heureuse, l’Essentiel c’est d’abord Vous !

Aujourd’hui, il s’avère que l’on ne nous informe plus correctement sur nos besoins substantiels et vitaux. Que ce soit par le biais de l’éducation familiale, de l’instruction scolaire et de la société plus généralement, on ne nous inculque plus les besoins élémentaires à notre survie. Malheureusement, cela se fait à nos dépends. Puisque nous nous retrouvons alors à être absolument dépendant de tout et de tous.

Ces besoins essentiels, quels sont-ils?

Comme vous pouvez le voir, la pyramide de Maslow, retranscrit très bien la progression de nos besoins fondamentaux :

  1. Besoins physiologiques
  2. Besoins de sécurité
  3. Besoins sociaux
  4. Besoins d’estime
  5. Accomplissement personnel

Inutile de viser directement l’accomplissement personnel, si vous n’avez pas construit les bases pyramidales fondamentales. Un exemple typique du paradoxe sociétal, rouler en BMW et manger quotidiennement des pâtes…

Le temps est précieux. Les minutes s’écoulent, les heures s’égrainent, les jours s’envolent, les mois se consument, les années passent… Mais la Vie demeure, ici et maintenant.

(Lorine, Harmonie en Soie, naturellement)

Prendre le temps, de remettre de l’ordre dans nos têtes et dans nos vies, c’est aussi replacer les priorités essentielles de la vie. Manger, boire, dormir, respirer. Prendre soin de soi, de sa santé et de son foyer… La société nous fait miroiter des besoins qui ne sont absolument pas essentiels pour nous. Elle nous fait croire que nous devons « posséder », posséder toutes sortes de matérialités pour être heureux, pour être estimer des autres, et pour s’ accomplir. Ce ne sont que des illusions. Il ne faut pas oublier que le bonheur ne s’achète pas. Le bonheur se construit, pas à pas et surtout ensemble, main dans la main. Les besoins physiologiques, de sécurité et d’appartenance sont les 3 bases les plus importantes à construire afin de pouvoir gravir les échelons vers le haut de la pyramide.

Alors avons-nous besoin de travailler plus, pour gagner plus, quand nous connaissons nos besoins essentiels?

Il va de soi que nous devons travailler pour pouvoir vivre et subvenir à nos besoins. Mais comme je vous le disais plus haut, quels sont-ils réellement ? en remettant de l’ordre dans ce qui est primordial et inévitable, nous allons nous apercevoir de la réalité de ce qui est. Et peut-être, que cela permettra de pouvoir prendre le temps : de partager un café avec son voisin, de jouer au scrabble avec sa grand-mère (qui n’est pas éternelle, elle non plus), de jouer à attraper des papillons avec ses enfants dans le jardin, de rêvasser sur un bout de banc au milieu de chants d’oiseaux… Le temps passe et ne se rattrape pas. Prenez le temps, de prendre soin de vous, de ceux qui vous entoure et qui vous sont chers. Rien n’est et ne sera jamais plus important que ça !

Je vous laisse y réfléchir posément et calmement… au rythme de l’horloge de la Vie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :